Voyons ! Mais, foutez-nous la paix en cette période de fin d’année !

Sur la place Jérémie (Port-au-Prince), les gens du quartier viennent prendre de l'air!

Sur la place Jérémie (Port-au-Prince), les gens du quartier viennent prendre de l’air!

J’ai appris, à travers les médias, que l’opposition radicale entend continuer une autre phase de l’opération baptisée « Burkina Faso » visant, à tout prix, le renversement du Président en place, Michel J. Martelly. Des manifestations de rue sont prévues pour les 24, 26, 28, 31 jusqu’au 1er janvier 2014, des moments forts de l’année que nous ne tendons à négocier sous aucun prétexte, sauf en cas de force majeure.

Mais enfin ! Vous pourriez choisir d’autres moments pour vos luttes, fructueuses pour vous, mais stériles pour l’ensemble de la population ! Vos luttes pour le pouvoir ne doivent pas prendre le dessus. Vos manifestations de rue, profitables à vous, ne doivent pas nous empêcher de passer les fêtes de fin d’année avec sérénité.

Au fait, et l’administration en place et l’opposition, les deux ont, bel et bien, contribué à rendre instable le climat politique, jusqu’à atteindre tous les autres secteurs de la vie nationale. Si le pouvoir n’a pas su anticiper la crise par la bonne gestion de l’administration publique, l’opposition n’a pas cessé de profiter des erreurs. Vous aviez passés donc toute l’année à rendre instable le pays et à semer le stress dans l’esprit de gens, par vos agissements.

Que vous soyez au pouvoir ou dans l’opposition, sachez que quand vous déstabilisez le fonctionnement d’un pays à un tel rythme, les conséquences fâcheuses sont inévitables. Le pays ne fait pas que marquer les pas sur place, mais marche à reculons.

Oui, l’opposition a le droit de manifester quand elle le décide, mais elle n’a nullement le droit de chercher à priver aux citoyens leur droit de fêter, en dépit de tout, dans la paix, la sérénité en cette période de fin d’année. Cela dit, nous protestons contre cette attitude !

C’est la période des grandes retrouvailles : familiales, amicales, etc. Des haïtiens de la diaspora veulent profiter pour venir voir et fêter avec leurs familles. Ils ont le droit de le faire sans avoir l’esprit tourmenté, préoccupé par la conjoncture de crise que vous choisissez d’engendrer dans le pays depuis très longtemps ! Foutez-leur la paix en cette période !

« La Noël, c’est la fête de tout le monde. Peu importe son statut social, sa couleur, sa race, son opinion politique. D’une manière ou d’une autre, l’on se réserve le droit de respirer un nouvel air durant cette période, en essayant de mettre de coté les moments de stress, de chagrins, etc. »

Un arbre décoré sur la place Jérémie  (Port-au-Prince)

Un arbre décoré sur la place Jérémie (Port-au-Prince)

Les enfants ont besoin de stabilité. Les jeunes, notamment des étudiants, ont besoin de profiter de ces moments pour se détendre. Alors, foutez-nous la paix avec vos luttes intestines pour le pouvoir ! Arrêtez de berner la population, prétextant que vous vous agissez dans son intérêt. Elle a besoin de respirer un nouvel air ! D’autres citoyens ont besoin de circuler normalement et paisiblement dans les rues de leur propre pays. Les petits marchands de rue ont besoin de vendre leurs produits normalement ! Ils doivent s’occuper de leurs enfants, dans ce pays où les conditions de vie/d’existence sont difficiles. Foutez–les paix en cette période de fin d’année !

« Vous avez le droit de manifester quand vous voulez, ils ont aussi le droit de vous demandez de leur donner la paix, en cette période de fêtes de fin d’année ! »

Il faut une trêve dans ce combat qui ne mène pas à grand-chose en ces moments! L’essentiel, c’est de s’entendre sur les vrais problèmes du peuple, pas sur les éléments teintés de facticité cachant les intérêts inavoués de certains.

Joyeux Noël à tous!

Merci ! Bien à vous !

Worlgenson NOEL

gensonoel@gmail.com

The following two tabs change content below.
worlgenson
Worlgenson NOEL (République D'Haïti) Je fais des études en Communication et en Psychologie. En tant que citoyen du monde, je porte mon regard sur ce qui se passe dans mon pays et ailleurs.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *