La faculté de médecine célèbre la Semaine internationale du cerveau en Haïti

Des étudiants en deuxième année de la Faculté de Médecine et de Pharmacie

Des étudiants en deuxième année de la Faculté de Médecine et de Pharmacie

Célébrée depuis plus d’une décennie, la Semaine internationale du cerveau met en exergue les différentes recherches réalisées sur cet incontournable organe du corps humain : le cerveau. Chaque année, dans plusieurs pays, des centres de recherches, des écoles, des universités ou d’autres espaces, des travaux scientifiques sont présentés au grand public. Cette activité consacrée au cerveau est organisée sous le leadership de lAlliance européenne Dana pour le cerveau (EDAB), une organisation de plus de 260 scientifiques éminents du cerveau, y compris les cinq lauréats du prix Nobel, de 32 pays. Elle s’engage donc à améliorer la compréhension du public sur les différents rôles du cerveau dans l’organisme humain.

En Haïti, cette année, sous l’égide du comité d’étudiants de la promotion 2013-2020 de la Faculté de Médecine et de Pharmacie, la Semaine internationale du cerveau a été célébrée sous le thème de: «Apprendre sur ce qui nous permet d’apprendre pour mieux apprendre». Du lundi 16 au vendredi 20 mars 2015, plusieurs activités ont été réalisées à la capitale sur le cerveau. D’une part, à la faculté, une série de conférences a été organisée par des professeurs/chercheurs. D’autre part, au champ-de-Mars, dans des écoles,  ou d’autres espaces anodins, les étudiants se sont investis pour faire comprendre au public l’importance du cerveau, comme noyau indispensable au fonctionnement de l’organisme humain, ses différents rôles, ainsi que la nécessité de l’utiliser à bon escient.

« S’il existe des journées mondiales pour d’autres choses, on peut aussi consacrer des moments de réflexions sur l’objet le plus complexe de l’univers, le plus important de l’organisme humain », pense Jean Wilguens Lartigue, membre du comité organisateur, pour montrer l’importance dont revêt une telle activité. « Nous voulions faire voir aux gens comment protéger leur cerveau. Et le message a été bien reçu, de la part d’une grande majorité d’entre eux, surtout chez des jeunes fumeurs rencontrés au Champ-de-Mars », ont renchéri Marie Bady Nelson et Badet Valora, deux étudiants en médecine.

Des membres du comité et le Dr Eliode Pierre

Des membres du comité et le Dr Eliode Pierre

Certes, le cerveau demeure le puissant instrument contrôlant et dictant nos faits et gestes, mais il est toujours peu connu et appréhensible du grand monde. De l’antiquité à nos  jours, le cerveau humain continue d’émerveiller les scientifiques. Ses caractéristiques et ses fonctionnalités lui font conférer à l’être humain un pouvoir qu’il n’arrive toujours pas à exploiter en bonne et due forme. En ce sens, «…nous devons prendre du temps pour réfléchir sur le cerveau pour mieux comprendre son fonctionnement. D’où le sens de notre activité. Nous sommes étudiants de l’Université d’Etat D’Haïti, donc des boursiers. Voilà pourquoi nous nous mettons au service de la population », explique Jean Rossly Joseph, étudiant en 2ème année de la FMP.

Par ailleurs, dans la salle où l’on organisait l’une des conférences à laquelle nous avons assisté ce vendredi 20 mars, se trouvait une jeune étudiante, Claudine Joseph, qui déplore le fait que l’Université présente peu de travaux scientifiques à la société : « C’est quand même inacceptable! L’un des rôles de notre Université est la production scientifique, mais peu sont les résultats de travaux scientifiques présentés à la population ». Cela dit, de telles activités méritent d’être encouragées. L’Etat doit investir davantage dans les travaux scientifiques qui permettraient à l’ensemble de la population de rationaliser son comportement par rapport  à des phénomènes complexes liés à l’évolution de la société.

Worlgenson NOEL

 

Thèmes et conférenciers ( Semaine internationale du cerveau)

Le phénomène de la perception au niveau du cerveau : approche psychologique, avec le Dr Junot Joseph, professeur d’université ; Evolution du cerveau à travers le temps, Roosly Jean Joseph et Jean Wilguens Lartigue étudiants en médecine ; Analogie entre langue maternelle et apprentissage, avec le Dr Rochambeau Lainy, Doctorat en linguistique et master en psychopédagogie, professeur d’université ; Le cerveau : approche connexionniste, avec le Dr Bernard Pierre, Neurochirurgien, professeur d’université.

Mes félicitations aux membres du comité organisateur 

Jean Roosly Joseph, Valora Badet, Pierre Fritz Gérald Vatey, Marie Bady Nelson, Alexis Stephy Cassandra, Jean Wilguens Lartigue, Jonathan Joseph, Glafira Marcelin, Jean Malherbe Lolo, Clauny Myrtho Salomon, Christopher Georges, Junior Jean Bex.

 

The following two tabs change content below.
worlgenson
Worlgenson NOEL (République D'Haïti) Je fais des études en Communication et en Psychologie. En tant que citoyen du monde, je porte mon regard sur ce qui se passe dans mon pays et ailleurs.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *