Blogger pour révolutionner le monde de l’information en Haïti

Crédit image:kidslearntoblog.com

Crédit image:kidslearntoblog.com

L’on reconnait à la presse son rôle important dans le domaine de l’information dans la société. Mais l’on admet tout aussi que ce secteur est enjoint d’intérêts et d’enjeux le rendant fragile de plus en plus. D’une part, les grands maîtres du monde, les grands manitous, les puissances économiques, les pouvoirs, tous, partent à la course au contrôle de l’information. D’autre part,  les médias, dont la plupart des patrons sympathisent avec  ces décideurs qui détiennent le pouvoir économique, se laissent manipuler par ces derniers. Une réalité qui précarise et vulnérabilise le métier d’informer. En ce sens, tout ce qui ne concocte pas aux intérêts de ces gens est passible d’être boycotté, dans une mesure ou une autre.

Il n’est pas à nier qu’avec la presse traditionnelle contrôlée par les pouvoirs économiques, tout ne se dit pas. Dans le cas d’Haïti, je dirais même que l’essentiel de l’actualité réelle des haïtiens n’est pas exposé aux yeux de la société. J’entends par là tous les trains de vie de pauvreté et de misère qui désarçonnent le quotidien de la majorité du peuple. Pourtant, les actualités politiques prennent le dessus. On préfère mettre l’accent sur des vaines querelles  des uns et des autres, des acteurs de la vie nationale, au lieu d’obliger l’Etat et le reste de la société à assumer leur responsabilité par rapport à des « épiphénomènes » malheureux, mais considérables, inhérents à la situation de crise globale de la société haïtienne.

Dans les zones rurales, les  quartiers populaires, dits défavorisés, il se passe des choses sur lesquelles les médias devraient interpeller la conscience des concernés. Ces réalités, bien qu’elles soient connues, ne sont même pas reléguées au second degré, mais livrées presqu’aux oubliettes. La précarité socio-économique des gens induit à des tristes conséquences préjudiciables pour la société : affrontement et violence entre des groupes, toxicomanie, alcoolisme, prostitution, délinquance juvénile, cas de grossesse prématurés, etc. Cette réalité est aussi valable pour des milliers de gens qui continuent de vivoter sous les tentes, cinq ans après le séisme du 12 janvier 2010. Mais, on en parle très peu dans les médias. Question d’intérêt !

De nos jours,  avec le blogging, je peux considérer qu’il s’agit d’une forme de révolution dans le monde de l’information en Haïti. Puisque désormais, plus n’est besoin d’attendre que les médias traditionnels transmettent les informations contrôlées et articulées en fonction de l’intérêt des acteurs influents de la société. Mais, que les citoyens responsables  arrivent à exposer à la face de la société  des problèmes réels qui la rongent à petit feu. Cela dit, tout en évitant de diffamer, de mentir, la société a besoin des blogueurs qui s’arment de courage en disant tout haut ce que d’autres disent tout bas.

Encourageons le blogging en Haïti

Le blog, comme espace où l’individu peut s’exprimer sans aucune contrainte, représente l’un des meilleurs atouts pour des haïtiens, les jeunes en particulier, d’exposer les maux qui handicapent la société. Mais toujours en demeure-t-il que s’exprimer ne doit pas être un moyen d’instrumentaliser des attaques gratuites visant la destruction d’un individu. D’où l’intérêt d’identifier et de former autant qu’il soit possible des blogueurs à qui il incombe un niveau de responsabilité dans ce qu’ils disent ou écrivent.

Crédit image :www.edudemic.com

Crédit image :www.edudemic.com

Désormais, parler du monde médiatique en Haïti inclura la blogosphère, les médias en ligne. Par la magie de la technologie, les informations sont censées être à la portée de tous. D’ailleurs, depuis un certain temps, les gens commencent par s’y habituer. Hormis d’autres plateformes qui permettent à des citoyens de s’exprimer sur les réalités de leur milieu, la plateforme Mondoblog constitue un outil servant de motivation à des citoyens de mettre à la surface du monde francophone et autres le « train-train» qui teint le vécu du peuple Haïtien.

D’où l’importance du travail du Réseau des blogueurs évoluant en Haïti. Nous regrouper, nous structurer pour mieux faire, dans la formation au quotidien, pour mieux comprendre et assumer nos responsabilités comme citoyens évoluant dans la société avant tout. Par cela, nous constituerons une force de pression normale à part entière donnant un coup de pouce au progrès de la société.

Worlgenson NOEL

The following two tabs change content below.
worlgenson
Worlgenson NOEL (République D'Haïti) Je fais des études en Communication et en Psychologie. En tant que citoyen du monde, je porte mon regard sur ce qui se passe dans mon pays et ailleurs.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *